JitterBug – FAQs

FAQs

Foire Aux Questions

FAQ JitterBug

Q: Où puis-je peux utiliser le JitterBug ?

R: Le JitterBug est principalement conçu pour fonctionner en série avec un DAC compatible USB (et un câble USB). Le branchement d’un JitterBug en série avec le DAC USB permet d’améliorer la qualité sonore globale d’un système audio informatique.

 

Q: Puis-je brancher un JitterBug sur un autre, pour en avoir plusieurs en série ?

R: Non. Le branchement de deux filtres en série peut avoir un effet contraire sur la qualité sonore globale d’un système audio informatique. Votre système fonctionnera probablement, mais il est possible que le son soit altéré.

 

Q: Le JitterBug est-il compatible USB 3.0 ?

R: Non. Le JitterBug est intentionnellement non compatible avec la norme 3.0. Les vitesses élevées produisent des fréquences plus élevées et plus de bruit. Lorsqu’il est utilisé avec des périphériques USB 3.0, le JitterBug ralentit intentionnellement le périphérique pour le ramener aux spécifications USB 2.0.

Le circuit conditionneur de ligne à deux fonctions du JitterBug fonctionne à la fois sur les lignes de données (communication) et vbus (alimentation) des ports USB. Sur cette dernière, il réduit le bruit et empêche les parasites électromagnétiques (EMI) et radioélectriques (RFI) de contaminer le convertisseur numérique-analogique (DAC) associé ou son câble. Sur la première, il minimise les résonances parasites créées par l’ordinateur et le bus USB ; il est optimisé pour supprimer le bruit au-dessus de la fréquence nominale d’USB 2.0, ce qui en fait le filtre idéal pour la reproduction audio.

Pour les transferts de grandes quantités de données, nous conseillons de débrancher le JitterBug du périphérique. Il suffira ensuite de rebrancher le JitterBug avant la séance d’écoute suivante. (Voir ci-dessous : « Le JitterBug améliorera-t-il la qualité audio de mon ordinateur même si je n’utilise pas de DAC USB ? »)

 

Q: Le JitterBug nécessite-t-il l’installation d’un pilote de périphérique ?

R: Non. Le JitterBug est un dispositif passif. Il ne contient pas de circuits actifs ou de systèmes logiques.

 

Q: Combien de JitterBug puis-je utiliser sur mon ordinateur ?

R: Selon nos propres observations, on obtient de nettes améliorations en utilisant jusqu’à deux JitterBug en parallèle par bus USB. Par exemple, un ordinateur portable typique comporte deux à trois ports USB, mais un seul bus. Par conséquent, l’utilisation de deux JitterBug en laissant le troisième port ouvert produira des résultats positifs, mais la pose d’un troisième JitterBug produira, à notre avis, une baisse de qualité. Lorsqu’on utilise plus de deux JitterBug par bus, le son devient sombre et congestionné.

Toutefois, certains ordinateurs peuvent comporter plusieurs bus. Les portables de jeu personnalisés et les PC de bureau sont deux exemples d’ordinateurs qui peuvent avoir plus d’un bus USB. Dans ces cas, l’utilisation de deux JitterBug sur chacun des bus produira des résultats extraordinaires. Cela dit, si vous ne savez pas combien de bus il y a dans votre ordinateur, mieux vaut pécher par excès de prudence et supposer qu’il n’y en a qu’un seul.

 

Q: Le JitterBug améliorera-t-il la qualité audio de mon ordinateur même si je n’utilise pas de DAC USB ?

R: Oui. Par exemple, si votre ordinateur est raccordé à votre système A/V par Toslink ou HDMI et que votre musique est stockée sur un disque dur externe USB 2.0 ou 3.0, l’ajout d’un JitterBug entre le disque dur externe et l’ordinateur produira une amélioration globale de la qualité sonore.

Si nous vous recommandons d’utiliser le JitterBug avec les disques durs USB, il peut être conseillé de retirer provisoirement le JitterBug avant d’essayer de transférer de gros fichiers par USB 3.0, c’est-à-dire si le bus USB et le disque dur USB sont tous deux compatibles 3.0, afin de bénéficier de la vitesse de la norme 3.0. Une fois le transfert de fichiers terminé, il suffit d’éjecter le disque dur, de rebrancher le JitterBug, puis de rebrancher le disque dur.

 

Q: Puis utiliser le JitterBug avec des appareils mobiles ?

R: Absolument. Les appareils mobiles d’aujourd’hui, tels que les téléphones et tablettes Android et iOS, font souvent office de source principale de musique. Les applications telles que Bandcamp, iTunes, Google Play, NPR Music, Spotify et Tidal offrent un accès quasi-illimité à la musique. En outre, presque toute l’automobile moderne, les récepteurs A/V et de nombreux DAC multi-entrées comportent à présent un port USB Android/iOS en façade. Comme les téléphones mobiles produisent beaucoup de bruit et de parasites radioélectriques, l’ajout d’un JitterBug entre l’appareil mobile et l’entrée USB du système ou composant produira des améliorations significatives de la qualité sonore.

 

Q: J’ai inséré un JitterBug entre mon ordinateur et mon DAC et maintenant mon ordinateur ne voit plus le DAC. Quelle en est la raison et comment puis-je résoudre ce problème ?

R: Il est possible que votre DAC ait un contrôleur USB qui se trouve à la limite extrême de la compatibilité USB. Si c’est le cas, les tolérances serrées du JitterBug peuvent suffire à exclure les communications entre l’ordinateur et le DAC. Ces problèmes semblent particulièrement courants avec les DAC équipés de microcontrôleurs USB Tenor. Les DAC qui utilisent des microcontrôleurs Microchip, Texas Instruments ou XMOS (pour n’en nommer que quelques-uns) fonctionnent sans problème.

Si le DAC n’est pas recensé (visible dans les paramètres du système d’exploitation) ou si vous observez des niveaux graves et manifestes de distorsion, l’ajout d’un concentrateur (hub) USB actif résoudra très vraisemblablement le problème. Les concentrateurs USB actifs comportent un contrôleur de concentrateur actif. Ce contrôleur fait tampon et resynchronise souvent les communications bidirectionnelles entre l’hôte (l’ordinateur) et le périphérique (le DAC). Ce contrôleur rectifiera tout problème de communication susceptible d’empêcher le DAC de fonctionner correctement avec une combinaison JitterBug-ordinateur. Voici un exemple d’un excellent concentrateur USB actif : CLIQUER ICI.

De prime abord, l’ajout d’un concentrateur USB peut sembler exagéré, mais cela peut aussi être considéré comme une nouvelle occasion d’améliorer les performances globales du système audio d’un ordinateur. De nombreux clients ont rapporté que l’ajout d’un concentrateur USB actif a amélioré la qualité sonore de leur système, le seul inconvénient étant que cela nécessite un câble USB supplémentaire. Si vous devez ajouter un concentrateur, veillez à ajouter un câble USB qui est identique à celui qui équipe déjà votre système, afin d’assurer la continuité du signal et des performances optimales. Gardez aussi à l’esprit qu’en général, pour cette application particulière, les câbles les plus courts produisent un meilleur résultat.

Un dernier conseil : le marché des concentrateurs USB haute performance est en plein essor. Schiit Audio fabrique un concentrateur USB actif baptisé WYRD. Nous avons pu constater que le WYRD produit des résultats sonores largement supérieurs à ceux d’un concentrateur USB ordinaire. Pour plus de renseignements, CLIQUER ICI.

 

Q: Le JitterBug me rendra-t-il plus intelligent(e), plus mince, plus grand(e) et plus attrayant(e) ?

R: Absolument ! … Pas. Mais il rendra la sonorité de votre système audio plus pleine, plus riche et beaucoup plus musicale, ce qui aura pour effet de vous rendre beaucoup plus heureux(se). Et n’est-ce-pas ce qui compte vraiment dans la vie ?

 

Incompatibilités connues du JitterBug

On nous a signalé que le JitterBug est incompatible avec certains microcontrôleurs USB anciens (le microcontrôleur est le dispositif à l’intérieur du DAC USB qui envoie et reçoit les paquets de données [et parfois l’alimentation] de l’ordinateur vers le DAC). Pour simplifier, le problème semble être que certains anciens microcontrôleurs USB sont en dehors de la spécification électrique établie par la norme USB.

 

Comme puis-je savoir si mon DAC est incompatible ?

Rien de plus simple. Cela se traduit par l’un ou l’autre effet suivant :

  • Le JitterBug étant installé sur le trajet du signal (entre l’ordinateur et le DAC), le DAC n’est plus détecté ou visible par l’ordinateur.
  • Le JitterBug étant installé sur le trajet du signal (entre l’ordinateur et le DAC), le DAC est détecté et affiché mais, à la lecture, un son âpre et fortement « écrêté » se superpose à la musique.

 

Que dois-je faire si cela se produit ?

Il existe plusieurs solutions. Vous pouvez renvoyer le JitterBug au lieu d’achat pour vous le faire rembourser. Si vous souhaitez garder le JitterBug et bénéficier de tous ses avantages, vous pouvez ajouter un concentrateur (hub) USB actif entre la DAC et l’ordinateur. Un concentrateur USB actif a une mémoire tampon pour le signal transmis entre le DAC et l’ordinateur. Cette mise en mémoire tampon active permet de compenser tout problème d’incompatibilité électrique apparaissent entre le JitterBug et le microcontrôleur d’ancienne génération à l’intérieur du DAC. AudioQuest a constaté que les concentrateurs USB actifs Star Tech et Belkin, entre autres marques, offrent une solution réelle et fiable. Toutefois, si vous souhaitez acquérir un concentrateur USB de niveau audiophile, nous recommandons le concentrateur USB Schiit Audio WYRD, CLIQUER ICI.

 

Comment AudioQuest est-elle arrivée à cette conclusion ?

AudioQuest dispose d’un analyseur USB Tektronix. Avec cet analyseur, nous sommes en mesure de tester tous les composants (tels que les câbles, DAC, filtres et concentrateurs) et déterminer si chacun d’eux est conforme à son cahier des charges. Nous prenons un soin tout particulier à nous assurer que tous nos périphériques et accessoires USB sont conformes aux spécifications de la norme USB. Cet analyseur nous permet aussi de tester d’autres composants, ce qui mène souvent à une meilleure compréhension et plus de collaboration entre AudioQuest et nos collègues dans le secteur de l’audio informatique.