DragonFly Series FAQ

Série DragonFly
DragonFly FAQ

Généralités

Qu’est-ce qu’un convertisseur numérique-analogique (DAC) ?

Fait peu connu : Les convertisseurs numérique-analogique sont utilisés dans tous les appareils numériques qui sont aptes à envoyer un signal audio ou à restituer de la musique. Ces appareils numériques incluent, mais sans s’y limiter, les lecteurs CD, les ordinateurs portables, les ordinateurs, les tablettes, les smartphones et les télévisions. Les DAC sont présents partout. En bref, un DAC, comme son nom l’indique, convertit des données audio numériques (comprenant des 1 et des 0) en un signal analogique qui peut être envoyé à un casque, à des enceintes amplifiées, à des amplificateurs ou à des récepteurs, pour être entendu et apprécié par l’utilisateur.

À chaque fois que vous écoutez de la musique, que vous regardez un film ou même que vous visionnez une vidéo YouTube sur un ordinateur, les données audio numériques sont d’abord envoyées dans un DAC qui convertit les 1 et les 0 en des formes d’onde analogiques que vos casques et chaînes stéréo vous fournissent ensuite sous la forme de musique.

La carte son qui est construite à l’intérieur de votre ordinateur et qui alimente la prise de casque est un exemple de DAC. Cependant, les ordinateurs et la plupart des autres appareils numériques ne sont pas optimisés pour le son. Ils ont d’autres priorités à satisfaire et d’autres rôles à jouer : naviguer sur Internet, prendre et envoyer des photos, envoyer et recevoir des courriers électroniques et des messages, et bien plus encore. Pour la plupart des appareils numériques, la production de son n’est qu’une fonctionnalité parmi tant d’autres, ces fonctionnalités présentant une efficacité amoindrie dans une certaine mesure.

Un son d’une bien meilleure qualité, et par conséquent une musique bien plus belle et attrayante, peuvent être appréciés lors de l’utilisation d’un DAC externe, conçu à dessein, tel que le DragonFly.

Quelles sont les différences principales entre les DragonFly Black, Red et Cobalt ?

Tous les DragonFly sont conçus pour préserver la structure, la chaleur et la beauté naturelle de la musique. Nous aimons considérer la progression ainsi : Black est beau, Red est encore plus beau et Cobalt est le plus beau. Pour obtenir un tableau de comparaison des modèles, cliquez ici.

Le DragonFly améliorera-t-il la qualité du son des haut-parleurs internes de mon ordinateur ?

Non. Le DragonFly n’utilise pas les haut-parleurs internes de votre ordinateur.

Le DragonFly est spécialement conçu pour se raccorder aux appareils audio externes, tels que les casques, les enceintes amplifiées d’ordinateur, les systèmes audio/vidéo complets et les appareils mobiles iOS et Android.

Remarque : Le DragonFly v1.0 et le DragonFly v1.2 sont conçus pour fonctionner uniquement avec des ordinateurs et des ordinateurs portables. Ils ne sont pas destinés à être utilisés avec des appareils mobiles iOS et Android. Toutefois, l’ensemble des modèles de production actuels du DragonFly, Black, Red et Cobalt, sont compatibles avec les appareils iOS et Android.

Quel type de contenu audio puis-je restituer par l’intermédiaire du DragonFly ?

De MP3 à MQA et Hi-Res, le DragonFly ajoute du dynamisme, du sens et de la couleur à toute votre musique.

L’ensemble des modèles de production actuels de DAC USB DragonFly d’AudioQuest (Black, Red et Cobalt) permettent d’apprécier et d’explorer la musique de manière illimitée. Branchez-les sur un ordinateur Apple ou Windows® ou raccordez-les à un appareil mobile iOS® ou Android. Restituez des vidéos Youtube ou Vimeo. Parcourez Bandcamp ou SoundCloud. Explorez des playlists et des podcasts sur Spotify, Pandora ou Deezer. Diffusez de l’audio de haute résolution à partir de Tidal ou Qobuz.

Quel que soit le choix du plaisir sonore, le DragonFly permet de percevoir toutes les nuances et expressions émotionnelles qui suscitent le plaisir associé à la musique et aux films.

Quels casques puis-je utiliser avec le DragonFly ?

Le DragonFly est suffisamment polyvalent pour être utilisé avec pratiquement tous les casques actuellement sur le marché, dont les impédances sont supérieures ou égales à 10 ohms.

Tous les modèles DragonFly proposent une sortie suffisamment élevée pour pouvoir être compatible avec la plupart des casques ; le DragonFly Black (sortie de 1,2 V) s’utilise confortablement avec la plupart des modèles de rendement moyen à modéré, et les DragonFly Red et Cobalt (sortie de 2,1 V) s’utilisent aisément même avec les modèles de plus bas rendement.

Qu’est-ce qu’un « USB asynchrone » ?

L’audio numérique est stockée dans les ordinateurs et fournie au DragonFly sous la forme de 1 et de 0.

Contrairement à une idée répandue, il ne suffit pas de faire passer des données audio d’un point A à un point B pour produire une musique de toute beauté à partir de 1 et de 0. Afin de réussir à reconstruire la forme d’onde analogique, il est impératif de préserver des relations subtiles de synchronisation numérique avec soin. Des erreurs de synchronisation telles que la gigue ont causé depuis longtemps des problèmes considérables à la restitution audio numérique, et les ordinateurs n’ont jamais été autant utilisés en tant qu’éléments de source audio que durant ces dernières années.

Le DragonFly fait appel à un protocole très sophistiqué de transfert « asynchrone » de données audio par USB. Plutôt que de partager des fonctions essentielles de « synchronisation de données » audio avec l’ordinateur, le DragonFly lui-même commande la synchronisation du transfert de données audio à l’aide du transfert USB asynchrone, réduisant ainsi considérablement les erreurs de synchronisation numérique.

Le code USB asynchrone Streamlength™ du DragonFly assure une gigue réduite, une faible utilisation de ressources, des erreurs de paquets minimales, une restitution audio haut de gamme et une connectivité fiable entre notre DAC et tout système informatique compatible avec le mode hôte USB (tel que défini par le standard USB). Streamlength ne nécessite aucun pilote supplémentaire, ce qui fait que le DragonFly est essentiellement « plug-and-play » pour les utilisateurs Apple, Windows, iOS et Android.

Qu’est-ce qu’une « fréquence d’échantillonnage » ?

La fréquence d’échantillonnage fait référence au nombre d’« instantanés » de son, ou d’échantillons par seconde, capturés lorsqu’un fichier audio numérique est enregistré ou codé.

Les disques compacts ont toujours fonctionné exclusivement à 44,1 kHz, ce qui équivaut à 44 100 échantillons par seconde. Cependant, les studios d’enregistrement effectuent souvent le matriçage à des fréquences d’échantillonnage beaucoup plus élevées, telles que 88,2 kHz ou 96 kHz.

Les téléchargements de musique en ligne offrant des fréquences d’échantillonnage plus élevées sont disponibles à partir d’une variété de sources, notamment HDtracks, mais le choix reste limité.


Concernant le format MQA

Toutes les réponses aux questions suivantes ont été apportées à AudioQuest par MQA. Pour obtenir davantage d’explications, veuillez consulter la page Web pédagogique « How It Works » (Comment ça marche ?) ou vous adresser à MQA directement à l’adresse info@mqa.co.uk. info@mqa.co.uk

Qu’est-ce que la technologie MQA ?

MQA est une technologie primée qui fournit une audio, dont la qualité est similaire à celle de l’enregistrement d’origine, dans un fichier suffisamment petit pour pouvoir être diffusé ou téléchargé. Une recherche scientifique novatrice sur la façon dont les personnes entendent a permis à MQA de capturer et d’authentifier le son provenant de l’enregistrement d’origine en studio.

Les trois principales maisons de disques, Sony Music, Warner Music et Universal Music, ainsi que Merlin (au nom de maisons de disques indépendantes) sont des partenaires de MQA.

La technologie de pliage de l’« origami » de MQA crée un fichier de distribution unique, compact et efficace sans restrictions de lecture. Ce fichier peut ensuite être téléchargé ou diffusé, et apprécié dans un grand nombre de situations différentes, notamment sur un appareil mobile, en voiture, sur un ordinateur, une chaîne hi-fi et ainsi de suite.

Pour obtenir des renseignements plus techniques, consultez Bob Talks.

Qu’est-ce qu’un moteur de rendu MQA ?

Un moteur de rendu MQA est un dispositif qui prend en entrée un MQA Core (à 88,2 ou 96 kHz) et effectue le déploiement à la fréquence d’échantillonnage d’origine. Il adapte également les caractéristiques du DAC à la cible hiérarchique et les compense, afin que le son corresponde au son analogique entendu dans le studio.

L’ensemble des modèles de production actuels du DragonFly d’AudioQuest (Black, Red et Cobalt) comportent un moteur de rendu MQA qui permet la lecture de fichiers et de flux audio MQA, procurant le son de l’enregistrement d’origine. Lorsque le DragonFly est connecté à un signal MQA Core, (dans TIDAL Masters ou Audirvana, par exemple), un voyant violet indique que l’appareil effectue le rendu d’un flux ou d’un fichier MQA.

Quelles applications de restitution de musique offrent-elles un processus de décodage pouvant fonctionner en association avec mon DragonFly pour la lecture de fichiers MQA ?

Actuellement, le décodeur MQA Core est opérationnel sur TIDAL (HiFi), nugs.net, Amarra, Audirvana, Roon et USB Audio Player PRO. Plus de services seront fournis prochainement.

Pour obtenir des renseignements détaillés, consultez la page des partenaires de MQA.

Pour plus de renseignements sur DragonFly et MQA, visitez ces liens utiles :

  • Part-time Audiophile – Mise à jour MQA en moins de 5 minutes avec le Dragonfly d’Audioquest.
  • Digital Audio Review – Comment ajouter la prise en charge de MQA au DragonFly Black/Red d’AudioQuest (vidéo).

  • Concernant MicroSoft Windows

    Puis-je utiliser le DragonFly avec les systèmes d’exploitation Windows ?

    Oui. Le DragonFly est compatible avec les versions Windows 7 et plus récentes. Si vous utilisez la mise à jour anniversaire de Windows 10, assurez-vous d’installer la mise à jour cumulative pour Windows 10 version 1607 (9 août 2016) afin de préserver une performance audio USB optimale.

    Pourquoi ne puis-je pas sélectionner 88,2 kHz comme fréquence d’échantillonnage sous Windows 7 ?

    Microsoft ne prend pas en charge la fréquence de 88,2 kHz dans son système d’exploitation Windows 7.

    Heureusement, des programmes tels que JRiver Media Center et Foobar2000 contournent l’application « Matériel et audio » de Windows et permettent un décodage natif à 88,2 kHz. Pour obtenir plus de renseignements, consultez www.jriver.com ou www.foobar2000.org.

    Y a-t-il des problèmes d’audio USB connus concernant Windows 8 et Windows RT ?

    Les premières versions de Windows 8 ont des problèmes de compatibilité avec leurs pilotes de périphériques et un grand nombre de DAC USB (y compris le DragonFly). Si vous utilisez Windows 8, nous vous recommandons de prendre les mesures suivantes :

    • Assurez-vous que les mises à jour et ensembles de services les plus récents sont installés sur votre système d’exploitation.
    • Une fois toutes les mises à jour du système d’exploitation installées, vérifiez que tous les pilotes sont à jour et compatibles avec la dernière version de Windows 8.

    Aucun problème audio n’a été signalé avec Windows 8.1.

    Le gestionnaire de périphériques d’AQ ne détecte pas mon DragonFly. Que dois-je faire ?

    Si l’installation est complète et que le DragonFly n’est pas visible, vous devez redémarrer votre ordinateur pour terminer le processus d’installation.


    Concernant MAC OS X ET IOS

    Puis-je utiliser le DragonFly avec Mac OS X ?

    Oui. Les DragonFly Black, Red et Cobalt sont compatibles avec OS X (à partir de OS 10.6.8 jusqu’à la version actuelle). Il n’existe pas de problèmes de compatibilité connus avec OS X.

    Puis-je utiliser le DragonFly avec des appareils iOS d’Apple ?

    Oui. Les DragonFly Black, Red et Cobalt peuvent être utilisés avec les appareils iOS d’Apple. Le raccordement du DragonFly à un appareil Lightning d’Apple nécessite un adaptateur pour appareil photo d’Apple.

    Lors de nos essais, l’adaptateur pour appareil photo Lightning vers USB 3 d’Apple (avec port de charge) a permis d’obtenir un meilleur son et il est plus fiable que l’adaptateur pour appareil photo meilleur marché Lightning vers USB d’Apple, en plus de permettre la recharge durant la lecture. Le choix n’est pas le même pour tous. Certains utilisateurs préfèrent la taille de l’adaptateur plus petit, alors que d’autres préfèrent la performance de l’adaptateur plus grand. Nous vous conseillons d’effectuer des essais.

    Lorsque le DragonFly (Black, Red ou Cobalt) est raccordé à un appareil iOS en utilisant le kit de connexion d’appareil photo ancien Lightning vers USB d’Apple, je peux entendre un bruit de fond sous la forme de cliquetis lorsque j’écoute de la musique. Que dois-je faire ?

    Dans certains rares cas, l’association d’un appareil iOS conjointement avec le kit standard de connexion d’appareil photo et le DragonFly Black, Red ou Cobalt provoque un bruit de fond sous la forme de cliquetis.

    Ni nous-mêmes ni Apple n’avons été en mesure de déterminer pourquoi, mais, dans le cas où cela se produit, nous avons découvert que l’utilisation de l’adaptateur pour appareil photo Lightning vers USB 3 d’Apple permet de résoudre le problème. En outre, ce connecteur améliore les performances audio sur l’appareil le plus petit et permet de recharger l’appareil iOS raccordé tout en écoutant de la musique.


    Concernant Android

    Puis-je utiliser le DragonFly avec des appareils Android ?

    Oui. Les DragonFly Black, Red et Cobalt fonctionnent avec la plupart des appareils Android qui tournent sous le système d’exploitation Lollipop (et certains appareils Android qui tournent sous KitKat), à condition que le fabricant d’appareils ait respecté les spécifications et la mise en œuvre USB et que l’appareil prenne en charge l’audio par USB.

    Pour vérifier que votre appareil Android est conforme aux exigences de l’audio USB isochrone, téléchargez et exécutez l’application USB Host Check (vérification d’hôte USB).

    Lors de nos premiers essais de préproduction, nous avons découvert que certains appareils Android (versions de système d’exploitation 4.1 et plus récentes) ne prennent pas en charge l’audio par USB. Si vous constatez que votre appareil Android (version 4.1 ou plus récente) ne prend pas en charge l’audio par USB, nous vous demandons de vous adresser au fabricant de votre appareil. Pour déterminer si votre appareil prend en charge l’audio par USB, consultez le mode d’emploi de l’appareil ou visitez le site Web du fabricant.

    Malgré la prise en charge par Android des sorties audio USB, il y a encore certains fabricants de matériel qui ne respectent pas complètement la spécification de classe audio USB. Si vous rencontrez ce problème, nous recommandons l’application USB Audio Player Pro (UAPP).

    UAPP comprend son propre pilote de périphérique audio USB, qui est conforme à la spécification de la classe Mode hôte audio USB de la norme USB. En outre, il est compatible avec divers formats audio et gère la musique provenant à la fois de la mémoire interne de l’appareil Android et de cartes SD insérées. Si le téléphone est connecté au réseau Wi-Fi, cette application est également capable de trouver des serveurs ou bibliothèques DLNA et de s’y connecter. USB Audio Player PRO version 5 prend à présent en charge l’audio de Google Music, Tidal (y compris Tidal Masters), Qobuz et Shoutcast et comprend un décodeur MQA Core, qui déploie les flux MQA de 44,1/48 kHz à 88,2/96 kHz et peut être combiné au DragonFly pour déployer également des fréquences d’échantillonnage encore plus élevées.


    Concernant La Lecture

    Comment dois-je régler le volume lorsque j’utilise le DragonFly ?

    Lorsqu’un casque, des enceintes amplifiées ou un amplificateur de puissance sont utilisés avec le DragonFly, commencez par un volume faible ou nul, puis montez lentement le volume jusqu’au niveau souhaité.

    Dans tous ces cas d’utilisation, le DragonFly fonctionne en mode de sortie variable, et nous recommandons de suivre les étapes suivantes :

    • Réglez le volume de l’application du lecteur de musique associé au maximum.
    • Réglez le volume principal (système d’exploitation) de l’ordinateur à 25 % du maximum.
    • À l’aide de la commande de volume principale (système d’exploitation) de l’ordinateur, réglez le volume au niveau souhaité.

    Le DragonFly Black est équipé d’une commande de volume analogique de 64 incréments. Lorsque le DragonFly Black est raccordé à un ordinateur ou à un appareil mobile, la commande de volume système de l’hôte commande, par proxy, le volume interne du DragonFly Black. Une résolution maximale et la plus haute qualité de son sont ainsi assurées, indépendamment du réglage du volume.

    En ce qui concerne les DragonFly Red et Cobalt, nous avons pu employer une commande de volume numérique bit perfect extrêmement perfectionnée de 64 incréments et 64 bits. Elle fonctionne de manière similaire : lorsque le DragonFly Red ou Cobalt est raccordé à un ordinateur ou à un appareil mobile, la commande de volume système de l’hôte commande, par proxy, le volume interne du DragonFly. Encore une fois, nous avons optimisé la commande de volume pour assurer une résolution maximale et la plus haute qualité de son, indépendamment du réglage du volume.

    Vous pouvez également utiliser le DragonFly en tant qu’élément source de sortie fixe classique (comme un lecteur CD, un lecteur DVD ou un lecteur Blu-ray), raccordé à une entrée standard sur un récepteur ou un préamplificateur. Lorsqu’il est employé ainsi, le DragonFly fonctionne en mode de sortie fixe, ce qui permet de régler le niveau de volume global au moyen de la commande de volume principale du système audio/vidéo. Pour cette application, la commande de volume du lecteur de musique et la commande de volume principale (système d’exploitation) de l’ordinateur doivent toutes deux être réglées au maximum.

    Le DragonFly peut lire les données audio à quatre fréquences d’échantillonnage différentes. Laquelle dois-je choisir ?

    Le DragonFly restitue la musique ou l’audio à des fréquences d’échantillonnage de 44,1 kHz, 48 kHz, 88,2 kHz ou 96 kHz.

    Pour obtenir la meilleure qualité sonore, l’ordinateur doit être configuré de manière à envoyer au DragonFly les données musicales ou audio qui correspondent à la fréquence d’origine de la musique. Par exemple, puisque tous les CD font appel à une fréquence d’échantillonnage de 44,1 kHz, cette valeur de 44,1 kHz tend à être la « fréquence d’origine » de la plupart des musiques numériques. Dans beaucoup de cas, pour la plupart des personnes, il s’agit de la meilleure fréquence d’échantillonnage à choisir.

    Si une fréquence d’échantillonnage plus élevée que la fréquence d’origine d’un fichier musical est sélectionnée, les données audio sont converties à l’aide d’approximations mathématiques qui peuvent diminuer la qualité sonore.

    Inversement, si vous disposez de fichiers musicaux haute résolution et que votre ordinateur est configuré à 44,1 kHz (ou toute autre fréquence d’échantillonnage plus basse), votre ordinateur sous-échantillonne la musique à une résolution plus basse.

    Si possible, configurez toujours votre ordinateur pour qu’il fournisse la fréquence d’échantillonnage d’origine de la musique que vous écoutez. Un grand nombre de suites logicielles de lecteurs de musique standard gèrent ce processus pour vous.

    Que signifient les différentes couleurs du voyant du DragonFly ?

    Le voyant du DragonFly s’allume dans différentes couleurs pour indiquer l’état ou la fréquence d’échantillonnage des données audio : rouge (veille), vert (44,1 kHz), bleu (48 kHz), orange (88,2 kHz), magenta (96 kHz) et violet (MQA).

    J’ai acheté des fichiers musicaux haute résolution de 24 bits/176,4 kHz ou 24 bits/192 kHz. Puis-je lire ces fichiers à l’aide de mon DragonFly ?

    Oui. Toutefois, comme mentionné ci-dessus, le DragonFly fournit de meilleures performances lorsque les données audio sont traitées à leur fréquence d’échantillonnage d’origine.

    Si vous possédez des fichiers de haute résolution, il est important de choisir la fréquence d’échantillonnage supérieure qui convient afin de tirer le maximum de ces fichiers. Pour obtenir des résultats optimaux avec des fréquences d’échantillonnage supérieures au plafond de 96 kHz du DragonFly, les fichiers devront être lus à une fréquence ayant un rapport mathématique avec leur résolution native. Par exemple, il convient de lire un fichier de 192 kHz à 96 kHz (car 2 x 96 000,0 = 192 000,0).

    Si des fréquences d’échantillonnage directement divisibles sont choisies, cela évite à l’ordinateur d’avoir à effectuer des calculs mathématiques complexes pour les conversions qui dégradent la qualité sonore, permettant ainsi au DragonFly d’offrir le meilleur son.

    Quelles applications de lecteur de musique sont-elles recommandées par AudioQuest ?

    Alors qu’iTunes était auparavant la réponse facile et évidente, des applications d’appoint de haute performance de l’industrie artisanale ont depuis fait leur apparition. Ces applications concernent OS X uniquement.

    Amarra
    Audirvana Plus
    Bit Perfect
    Pure Music

    Lecteurs multimédias autonomes (pour Apple et Windows)

    JRiver est un lecteur multimédia audio et vidéo complet, offrant à la fois une connectivité USB et réseau (Airplay et DLNA).

    Roon fonctionne de manière transparente avec un ensemble multimédia local et les services de diffusion Tidal. De plus, Roon permet une diffusion en de nombreux endroits, et une application iPad complémentaire offre une interface externe.

    Tidal est un service de diffusion par abonnement de qualité CD (1 411 kbps). Il propose un contenu musical et un contenu vidéo haute définition, y compris des concerts entiers.

    Qobuz est un service de diffusion par abonnement qui offre une sélection exceptionnelle de contenu haute résolution.

    Pour toute assistance technique ou question concernant la fonctionnalité ou l’utilisation de ces applications recommandées de lecture, veuillez vous adresser au fabricant. AudioQuest ne peut pas fournir d’assistance technique pour ces applications recommandées de lecture.

    Le DragonFly est-il un appareil numérique homologué par la Commission fédérale des communications des États-Unis (FCC) ?

    Le DragonFly a subi des essais qui ont montré qu’il est conforme aux limites définies pour un appareil numérique de classe B, en vertu de la partie 15 des réglementations de la FCC.

    Ces limites sont conçues afin d’offrir une protection raisonnable contre les interférences nocives pour une installation résidentielle. Cet équipement produit, utilise et peut émettre une énergie radiofréquence. S’il n’est pas installé et utilisé conformément aux instructions, il peut provoquer des interférences gênantes pour les communications radio.

    Cependant, il n’est pas garanti que des interférences ne se produiront pas dans certaines installations. Si cet équipement provoque des interférences gênantes pour la réception de signaux radio ou de télévision, ce qui peut être déterminé en éteignant et en rallumant l’équipement, l’utilisateur est invité à prendre l’une ou plusieurs des mesures suivantes pour essayer de les éliminer :

    • Réorienter ou déplacer l’antenne de réception.
    • Éloigner l’équipement du récepteur.
    • Brancher l’équipement à une prise sur un circuit différent de celui du récepteur.
    • Consulter le revendeur ou un technicien de radio ou télévision expérimenté.

    Des modifications qui ne sont pas expressément autorisées par le fabricant peuvent annuler le droit de l’utilisateur à utiliser l’équipement en vertu des réglementations de la FCC.

    Est-il préférable de laisser le DragonFly branché en permanence ou devrais-je le débrancher lorsqu’il n’est pas utilisé ?

    Il n’est pas du tout dangereux de laisser le DragonFly branché en permanence. Nous espérons que vous voudrez qu’il soit toujours raccordé à votre appareil de restitution de musique !

    Des branchements et débranchements répétés du DragonFly ne nuisent pas à sa durée de vie ou à sa fiabilité, mais en général les DAC réalisent de meilleures performances et offrent un meilleur son s’ils sont laissés branchés pendant au moins 24 heures.